Un blog Travellerspoint

Corée

Pusan/Séoul

sunny 29 °C
Voir Japon/Corée cap sud sur la carte de Pascalev.

Comment capter l'ame de cette nation fascinante et complexe ? Les relations sociales peuvent se fonder sur le confucianisme ancien mais la Corée du sud est décidément un pays avant-gardiste grâce à son approche pressé-pressé de tout, un appétit insatiable pour le progrès technologique et son indépendance d'esprit. Personne ne sait où le pays est dirigé, mais il fonce. C'est ce qui fait de la Corée du Sud tellement excitante et parfois troublante :infini de possibilités.

Bien sur Séoul est le lieux de concentration de ces énergie et cette joie de vivre;Séoul la ville sans nuit ou plutot la ville de la nuit;

si différente la nuit se colore de ses néons , d'un air de fete permanente .Energie contagieuse,attractions non stop et cafés ouverts 24 heures sur 24.

Se limitter à Séoul serait une grave erreur.

Il y a aussi l'ancienne ville de Gyeongju que je n'ai pas vue faute d'avoir préparé mon voyage mais la faute sera c'est promi réparée l'année prochaine d'autant plus que c'est une ville ou se trouve de nombreux temples et pagodes ainsi que des tombes royales.

Pas de regret d'avoir explosé mon budget et risqué une "coupure" de crédit sur ma visa premier pour prendre le train de nuit jusqu'à Pusan la éme ville au sud face au Japon, Pusan , le port de peche, le port aux marins Russe à la recherche du cadeau qui plaira à leur femme ou en dérive dans ces rues ou tout est écris en Hangul l'alaphabet coréen.

Le port tel qu'on se l'imagine avec ses cargots ,son marché au poisson et ses poissonières un peu rude qui ne laissent pas photographier.

Pusan un peu abrupte au départ mais qui petit à petit se laisse apprivoiser .Plus abordable que Séoul si gigantesque et pressée/stressée.Pas un jour sans que quelqu'un vous adresse la parole , meme si ce n'est que pour pratiquer son anglais comme ce jeune coréen qui me demande l'heure en face de la gare:

-"Hello, what time is it now"??

Ou simplement "Were are you come from"? comme ça juste pour savoir...Sans complexe sans timidité aucune et voilà qui est bien rafraichissant quand on n'à connu jusqu'à cette année que des japnais timorés et presque autistes .

Je suis donc arrivé à la gare de Pussans avec les quelques euros qui me restait de ce que Kim m'avait preté et j'ai marché sans trop réfléchir , à l'instinct . Plusieurs heures dans l'espoir de voir la mer et trouver un coin de plage ou faire un somme.

Pas de plans,pas de gude et je tourne plus ou moins en ronds pour finalement me retrouver à la gare ou vers 10 heures ce dimanche m'aborde une coréenne qui me propose de boire une bière . Elle à fait la fete toute la nuit et ne se résoud pas à rentrer tout de suite.

Un peu tot pour moi lui dis-je , ce sera un café. Je me retrouve à la terasse avec mon expresso et cette fille plutot laide qui vois bien vite que je ne suis pas tout à fait ce qu'elle éspérais .Je ne lui rien offert et notre conversation tombe bien vite dans le néant aprés les questions d'usage.

elle me quitte pour attrapper son bus . Voilà pour mon premier contact avec Pussan.

Les autres rencontres seront des marins russes en attente d'un prochain départ: amitiés étyliques sans lendemains.

Revenir : revenir avec plus de bagages: Hanguls, quelques expression voir plus si je ne suis pas trop paresseux cet hiver:

La Corée plus qu'aucun autre pays se meritte et sans un minimum de savoir communiquer on passe à coté de tant de choses à commencer par savoir lire une carte dans un restaurant! (trés peu d'éfforts consentis pour les non coréanophones dans les restaurants à Pussan comme à Séoul).

Revenir aussi pour mieux "gouter" à ce pays traverser un peu à la va vite et peut etre aussi parceque je suis venu pour voir des amis qui n'en étais pas et que les circonstances à ce moments on fait que leur compagnie ne pouvais rien m'apporter de positif et réciproquement.

Enfin, il était temps tout de meme que je vois d'un peu plus pret ce pays dont j'ai ardement étudié la langue pendant une année et lu avec tant de passion et d'émotion les écrivains .Cette période Coréene à Paris qui me consola de mes déceptions amoureuses et d'amitiés nippones.

Posté par Pascalev 06.08.2012 07:28 Archivé dans Corée du Sud Tagué seoul busan

Envoyer cet articleFacebookStumbleUponRedditDel.icio.usIloho

Table des Matières

Soyez le premier à commenter cet article.

Les commentaires sur ce blog sont désormais fermés aux non-membres de Travellerspoint. Vous pouvez toujours laisser un commentaire si vous êtes un membre de Travellerspoint.

Entrez vos informations de connexion Travellerspoint ci-dessous

( Qu’est-ce que c’est ? )

Si vous n’êtes pas encore un membre de Travellerspoint, vous pouvez nous rejoindre gratuitement.

Rejoignez Travellerspoint