Un blog Travellerspoint

Coup du portefeuille

Sur le site de l'ambassade de France:
A Kiev, plusieurs bandes pratiquent dans le centre ville le "coup du portefeuille". Des individus, feignant d’avoir découvert un portefeuille sur le trottoir, repèrent un étranger à qui ils proposent d’en partager le contenu. Un comparse se présentant alors comme le propriétaire du portefeuille, accuse les uns et les autres de vol, et exige de vérifier les portefeuilles des intéressés. En quelques instants, le pickpocket subtilise l’argent et les cartes bancaires des touristes.

Concernant les retraits bancaires je n'ai pas eu de soucis.Il faut bien choisir les endroits ou l'on fait des retraits.

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs_909/pays_12191/ukraine_12315/index.htmlKiev

Kiev

Posté par Pascalev 11:57 Commentaires (0)

I'm Serguei from Minsk

"Lucky you man". Le coup du portefeuille

rain -14 °C

Je marche le long d'une large rue qui mène à la cathédrale St Michel.
Devant moi un homme marche dans la même direction .
Nous sommes peu à peu cote à cote. Il est très grand et très mince.
Un touriste américain me semble t-il .
Je ne sais pas pourquoi il attire mon attention.La taille peut être.Son air un peut benêt aussi.
Je l'observe donc sans le regarder .
Il se penche et ramasse un petit paquet en plastique transparent.
Je le vois alors tenir le petit paquet avec un air très surpris : deux liasses de billets d'à peu prés dix centimètres chacune.
Il me regarde alors et très vite nous nous parlons: étonnement, vous en avez de la chance :
-" lucky-man"!
-" Yes , incredible"!
-"fantastique"!
-" I'm rich!
-"what's your name"?
-"Pascal".Je répète plusieurs fois.Son mauvais anglais et un défaut de prononciation plus son accent rends la communication difficile mais il à une bonne bouille et nous sympatisons trés vite l'incroyable aubaine faisant de nous des complice de circonstance.
-" friend friend!!.Il me sert la main tout sourires.
-"What's your name"?
-"Nice to meet you!
-" I'm Serguei from Minsk".
Il regarde derrière devant, à coté:personne.
Nous traversons pour nous mettre de l'autre coté au coins de la rue qui se termine là tout en regardant de plus près les deux liasses de billets : des dollars et des euros ainsi que quelques billets de la monnaie locale.
Il est hésitant, n'a pas l'air trop savoir que faire les liasses dans les mains .
Et bien on va partager tout ça semble t-il .. Je suis prêt alors à prendre quelques billets et quitter mon ami Serguei ou peut être aller quelque pars faire connaissance? je suis hésitant et nous tergiversons un peu.Je sens qu'il s'attend à ce que je prenne les billets sans demander mon reste.Je reste incrédule:les billets sont vrais,il y a là une petite fortune et je n'ai jamais vu autant d'argent liquide d'un seul coup.
Je m'assure qu'il est prêt à partager avec moi et je commence à prendre quelques billets , toujours hésitant quand des cris derrière nous rappellent à la réalité: le propriétaire est là .

Un homme du même age que nous, la quarantaine , de petite taille, les cheveux courts, veste en cuir.
Il approche tandis-que que Serguei sort prestement un plan usé et noirci pour dissimuler la liasse et la glisser dans la poche de son t-shirt.
-Ah you are tourists?
-Yes we are touriste disons nous en chœur
-I lost my money, did you see something?
-No,no, what did you lost?
-Money?
-Yes money,big money.
-Realyy?
-Yes , a lot of money.
Il s'approche de nous, montre les poches de Serguei.
Hey you show me yours pockets!
Il lui demande de vider ses poches .Puis s'approche de moi .Je lui montre mon sac,mon portefeuille qui doit contenir l'équivalent de 50 euros en monnaie locale.Il me demande si je n'ai pas de dollars no d'euros.Non je n'ai que des "grivnis" et ça s'est mon ordinateur, et ça c'est mon appareil photo, voilà c'est tout ce que j'ai je t'assure.

Retours vers Serguei: lui montrant la poche :
-Et celle là?
Serguei prends un air dépité et sort les billets:
- I'm sorry
Sur ce le grand escogriffe s'en va sans demander son reste en marchant très vite, la tête rentrée dans les épaules.
Je reste seul avec l'autre qui me pose quelques question.Je lui suggère d'appeler la police devant son agitation. Non non,ça va ça va.
Il téléphone et me tourne le dos ,il parle en faisant de grands gestes.

Je marche sans savoir ou aller ni que penser.Le temps est gris et les rues sont vides.

Tout s'est passé très vite. Quelques minutes , dialogues , gestes, mimiques.Nouvelle complicité avec un inconnu et fortune au coins de la rue .

Pourquoi il ne m'est rien arrivé?
Sans doute à cause de mon portefeuille qui ne contenais que de la monnaie locale et un mauvais timing entre les deux complices .
Serguei de Minsk aura été dérouté par mon hésitation à prendre de l'argent..
Je suis resté sur la réserve et j'ai mis du temps à réagir .J'aurais du prendre et cacher une liasse ou deux dans mes poches pour ensuite être pris en défaut,être accusé de vol et que le vrai faut propriétaire me réclame des dommages et intérêts sous peine de représailles.

Leur jeux d'acteur est digne des plus grands professionnels .Ils étaient très convaincants du début à la fin.
J'ai mis un certain temps avant de réalisé ce qui m'était arrivé et ce malgré l'incongruité de la situation:il y' avait dans cette liasse de billet des milliers de dollars et d'euros , comment peut-on laisser tomber en pleine rue un telle somme d'argent?

Le coup du portefeuille est un numéro d'artiste assez culotté en tous cas .Je me demande combien de victimes tombent dans le panneau?

Posté par Pascalev 09:49 Archivé dans Ukraine Tagué kiev ukraine en le du coup portefeuille arnaque Commentaires (0)

Dakha Brakha

La musique devrais sauver le monde.

Ukraine is the country that geographically, politically and culturally disoriented. The traditional idea laying in question “Who are we? Children of what king?” is full of the pathos and sentiments but not of a constructive strategy. The modern tactics of overthrowing national idols with all the irony and cynicism are as well unable to change the situation. Without a spiritual seed any idea is sterile. The new strategy for Ukraine is not in a restoration of the traditions and the forms of mentality but in a creation of a new myth of Ukrainian people as the nation of action, self-responsibility and real independence.

L'Ukraine : pays géographiquement, politiquement et culturellement désorienté. L'idée traditionnelle de poser la question “qui sommes nous ? Les enfants de quel roi ?” est certes légitime et pleine de sentiment noble mais pas d'une stratégie constructive.

La tactique moderne de renverser les idoles nationales avec toute l'ironie et le cynisme qui sont dominants dans notre époque n'ont que peut de chance de changer la situation.

Sans une graine spirituelle n'importe quelle idée est stérile. La nouvelle stratégie pour l'Ukraine n'est pas dans une restauration des traditions et des formes de mentalité, mais dans une création d'un nouveau mythe du peuple Ukrainiens comme la nation d'action,ou la responsabilité individuelle et l'autonomie seraient éffectifs.

“L'Ukraine mystique” est une tentative de révéler l'énergie dans ce terrain et sa culture.

“L'Ukraine mystique” se réalise sur le croisement de beaucoup de différentes sortes d'art (théâtre, cinéma, musique , vidéo, etc.), entre la pratique et la théorie, les nouvelles technologies artistiques et les légendes anciennes et les mythes.

“L'Ukraine mystique” est un projet multiforme. La même histoire sera présentée dans d'autres genres et styles comme les performances de la rue, les films, le drame et le rite, etc.

Les participants au projet :

- La bande d'ethno-chaos de DakhaBrakha (le Directeur D'art - Vladislav Troitskyi);

- en interprétant le cours d'Université d'État de Théâtre de Kiev, Cinéma et Télévision (- Les Tanyuk, le directeur - Vladislav Troitskyi);

- les acteurs du Centre d'Arts Contemporains “DAKH”.

L'auteur de 'Ukraine Mystique” projet - le Directeur de Centre d'Arts Contemporains “DAKH” - Vladislav Troitskyi

La musique et les voix de Dakha Brakha rappellent le groupe de Finlandaise Vartina Vartina
pour l'énergie et les voix Bulgares .

Iryna, Olena, Nina – Les trois filles et leur compère Marko composent ce groupe de musique contemporaine qui puise son inspiration dans la musique traditionnelle d'Ukraine et de leurs séjours dans des village Bulgare,Hongrois ou ils demandes aux baboushka locales de chanter pour les enregistrer et ensuite composer avec des musiques d'Afrique et d'orient.
En Ukrainien ancien Dkaha signifie donner et Brakha : prendre. Donner la musique, le joie.Prendre: l'énergie, l'inspiration.

http://www.dakhabrakha.com.ua/

Posté par Pascalev 08:56 Archivé dans Ukraine Commentaires (0)

NUAGE de TAG

nuage de mots.Masse d'air

Air contaminé /===Tepco===/IRSN Fukushima
Tchernobyl

combustible socle en béton Three-Mile responsable responsabilité réacteur fumée CORIUM
radier
cuve produit de fission volatile
PARTICULES ALPHA PLUTONIUM cancers MOX fission

IODE CESIUM tellure radioactif REJET émission ruthénium MAGMA dégradation contaminé

étanche CUVE centrale d'Olbury CRUAS

Posté par Pascalev 08:44 Commentaires (0)

Je n'irais pas visiter Tchernobyl

Tchernobyl tour....."L'HOMME ET SA SECURITE DOIVENT CONSTITUER LA PRIORITÉ DANS TOUTE INVENTION TECHNOLOGIQUE" A.EINSTEIN

Ce n'est pas par gout morbide , pour faire du" tourisme de l' extrême " , j'avais envie, (presque besoin) de vivre quelques jours à Kiev ,un an après Odessa
qui m'a laissé sur ma faim parce que la ville est un vaste chantier et qu'elle est très provinciale , sœur de Lyon et Bordeaux . Je ne sais pas si j'aurais choisi cette destination si les évènements avaient eu lieu au moment j'achetais les billets.
Ce "funny tour for Tchernobyl" à 100 dollars le visite est ce qu'il y a de plus douteux en matière de tourisme .
Sidération presque quotidienne à la lecture de tel article telle analyse ou telle terrible nouvelle .
Sidération devant un tel hasard ironique qui veut que je fasse ce qui à priori eut été un beau voyage que celui là:
Paris-Budapest-Kiev-Tokyo.
Je vais aller dans deux des pays qui aurons le plus souffert du nucléaire ...
Car j'espère bien me rendre au Japon à la mi-avril.
Proposer mon aide si je peux faire quelque chose là bas .

Posté par Pascalev 08:19 Commentaires (0)

KIEV

Lire à haute voix avec un fort accent Russe ou mieux...Ukrainien:

On appelle souvent Kiev la mère de villes Slaves. C'est plus de 15 siècles vieux et pendant ce temps Kiev a fait une longue voie d'un règlement ancien de tribus nomades à une des plus grandes villes dans le monde. Kiev est intégralement raccordé au développement de culture Slave. Ses monuments, les ensembles architecturaux et le charme de cathédrales avec leur beauté, harmonie et fait d'être expressif historique. Les vues et les attractions de la capitale Ukrainienne sont couverts avec l'esprit de temps glorieux vieux.

Helsink à attendu 10 ans , cette orgueilleuse et hautaine capitale attendra bien encore un peu.Je ferais finalement un Paris-Kiev via Budapest.

Rien de très tentant sur le net quant aux logements , on verra sur place et quelques adresses prises ici et là au cas ou le hasard ne serais pas heureux.
DE toute façon il y' aura Vladimir pour m'accueillir .

Posté par Pascalev 08:09 Archivé dans Ukraine Commentaires (0)

(Articles 31 - 36 sur 40) « Page 1 2 3 4 5 [6] 7 »